Plante Comestible Entretien > Portulaca oleracea

Pourpier

Nom latin : Portulaca oleracea

De la famille des Portulacaceae, le pourpier est un légume oublié qui se classifie dans le genre Portulaca.

Description

Portulaca oleracea

"Mauvaise herbe" annuelle très commune des jardins.

Port étalé en touffes sur le sol, glabre dans toutes ses parties.

Tiges couchées, rampantes de 20 à 50 cm de longueur, rameuses, charnues, rougeâtres à rameaux opposés.

Feuilles sessiles portant des poils courts à leur aisselle, opposées au bas des tiges, alternes vers le haut puis groupées au sommet des rameaux, oblongues à obovales, arrondies ou tronquées au sommet, épaisses et charnues luisantes (aspect de plante grasse).

Fleurs assez petites à 5 pétales jaunes.

Les fruits sont des capsules sphériques renfermant de nombreuses petites graines noires.

Origine ou habitat de la plante

Terrains cultivés, champs, décombres.

Histoire de la plante

Originaire des régions subtropicales et tropicales, il est consommé depuis plus de 2000 ans en Inde et en Perse.

Il était déjà utilisé comme légume, épice et plante médicinale dans l'Egypte ancienne. Le pourpier a été décrit avec précision au 13ème siècle par Albert le Grand. C'est en 1536 qu'il est cité pour la première fois comme plante cultivée par Jean de La Ruelle.

Sa culture est présente en Angleterre en 1582.

Du fait de sa texture mucilagineuse, le pourpier est devenu plus apprécié en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, où il est d'ailleurs encore cultivé de nos jours ! (et dire que nous l'arrachons de nos jardins pour le jeter !).

Toutefois, on commence à le retrouver dans l'actuel "Mesclun" (mélange de plantes à salade) vendu actuellement dans les supermarchés.

Comestibilité et usages alimentaires

Crues, les tiges et feuilles possèdent une agréable saveur acidulée et sont croquantes et juteuses.

Cuites, elles forment un excellent légume que l'on préparer de diverses manières, à la méthode des haricots verts.

Elles peuvent être consommées en grande quantité, tout en sachant que de fortes doses peuvent se montrer un peu laxatives.

Elles ont été aussi parfois utilisées comme condiment, conservées au vinaigre comme les cornichons ou les câpres.

Les graines peuvent être consommées en bouillie, céréale, mais il faut s'armer de patience pour en récolter suffisamment !

Le pourpier est riche en vitamines B et C et en fer.

Autres usages

La variété "Protulaca grandiflora Hooker" est cultivée comme plante ornementale.

Usage médicinal : le pourpier est émollient, laxatif (en grandes quantités), dépuratif et diurétique.

Culture

On peut trouver en magasin des graines de la variété "sativa Haworth" ou pourpier doré. Toutefois, le plus simple est de cultiver ou de récolter les graines sur la variété sauvage ou encore de "désherber intelligemment".

Conseils de culture : semer clair depuis le mois de mai jusqu'au mois d'août, en lignes peu profondes espacées de 25 cm.

Tasser légèrement avec le dos du râteau puis maintenir la terre humide jusqu'à la levée (arroser régulièrement).

Eclaircir à 10cm.

Pour la récolte, cueillez les tiges et feuilles voulues. Un même plant peut donner 2 à 3 récoltes.

Le pourpier est une plante rustique. Toutefois, en l'arrosant régulièrement vous obtiendrez des feuilles plus larges.

Entretien

En situation ensoleillée, le pourpier s'épanouit au mieux. Avant de pouvoir admirer les très jolies fleurs jaunes qui ornent le pourpier, il faudra rester patient jusqu'au mois de mai. En effet, ce mois représente habituellement le début de la phase de floraison. Vous en profiterez alors jusqu'au mois de septembre. Cette plante potagère perd ses feuilles en période hivernale, le feuillage de Portulaca oleracea est dit caduc. Le pourpier résiste bien à l'hiver et arrive de ce fait à se développer facilement sous nos latitudes.

Le pourpier requiert un sol sableux pour s'épanouir au mieux. Prenez également garde au pH, il faut qu'il soit neutre ou alcalin. Cette plante potagère a besoin d'une terre sèche ou drainée et d'un arrosage ponctuel si vous voulez lui assurer un milieu parfait. À noter que le pourpier ne pourra pas vivre plus d'une année (c'est une plante dont le cycle végétatif se fait en 12 mois).